Editions Praxis

Contact

Découvrez les dernières newsletters de la société Éditions Praxis à Versailles


Newsletter - Mon Coach Pc et Mac - 06 juin 2019

« Je reçois une quantité astronomique de messages publicitaires sur ma messagerie que je consulte sous Thunderbird. Existe t-il une solution pour endiguer ce phénomène ? »

Pour les spam , il n’y a rien à faire à part les ranger dans les indésirables. Les émetteurs de ces messages disposent de bases de données d’adresses e-mails validés. Ils ont pu obtenir votre adresse lorsque vous vous êtes inscrit sur un site qui a revendu les informations de ses utilisateurs, lors de jeux concours, ou en publiant votre adresse sur un site ou dans un forum. Avec le temps le phénomène se calme en général.
Vous avez la possibilité toutefois, de les envoyer automatiquement dans le dossier des Indésirables sous Thunderbird. Dans ce cas vérifiez que le bouton «Indésirable» est bien présent sur la barre de raccourcis sinon :
1) Ajoutez-le en cliquant sur le menu Affichage
2) Barre d’outils
3) Puis Personnaliser.
4) Il apparaît également lorsque vous ouvrez le message.

Pour déplacer les messages vers le dossier indésirables :
1) Cliquez sur votre adresse à gauche puis sur Voir les paramètre pour ce compte. 2) Sélectionnez Paramètre des indésirables sur le menu de gauche.
3) Au bas de la page dans la rubrique Destination et rétention, cochez la case Déplacer les nouveaux courriels indésirables vers:
4) Puis sélectionnez le bouton Dossier « indésirables»  sur « votre adresse de messagerie »
5) Validez ensuite par OK.

Un dossier indésirable devrait alors apparaître au même niveau que votre boîte de réception. Les prochains messages des destinataires que vous aurez marqués comme indésirable seront automatiquement mis dans le dossier indésirable et ne viendront plus polluer votre boîte de réception.

 

Que ce soit sur un smartphone, une tablette, une imprimante ou une application sur votre PC, vous trouverez certainement des icônes d’état et des boutons.

Les premières donnent une information sur l’état de ce qui s’affiche mais ne permettent pas de réaliser une action. Par exemple sur un smartphone en haut de l’écran d’accueil plusieurs icônes d’état apparaissent comme le pourcentage de batterie restant ou la barre graphe de qualité réseau.Les boutons quant à eux permettent de réaliser une action sur un simple clic de souris comme par exemple Envoyer ou Relever sur l’application courrier Thunderbird.

 

Le règlement général sur la protection des données personnelles faisait son apparition partout en Europe le 25 mai 2018. L’objectif était de mieux protéger les données personnelles des particuliers. Ce texte européen ambitieux visait à instaurer des obligations et des droits dans toute l’Europe concernant la manière dont les données personnelles sont collectées et traitées. Un an après on constate une croissance vertigineuse du nombre de plaintes déposées relatives au manque de mesures techniques assurant la sécurité des clients. En France l’augmentation avoisine 32 % par rapport à l’année 2018. La Cnil a reçu 11 900 plaintes depuis mai 2018. Même constat chez son homologue irlandaise – la plupart des géants du numérique ont leurs quartiers généraux européens à Dublin – qui a reçu lors de la première année d’application du RGPD deux fois plus de plaintes (6 624) que pour l’année 2017 tout entière. Le RGPD impose également aux entreprises victimes d’un piratage ou d’une faille de sécurité d’avertir leur autorité de contrôle. Plus de 89 000 notifications ont été adressées à travers l’Europe – dont 2 044 en France. L’une d’entre elles concerne par exemple Facebook, qui a reconnu, fin septembre 2018, qu’une faille de sécurité avait permis à des pirates de mettre la main sur les données personnelles de millions d’utilisateurs.

C’est la principale nouveauté introduite par le RGPD : les autorités de contrôle disposent désormais de pouvoirs de sanction démultipliées. Limitée avant le RGPD à 300 000 euros en France, l’amende que peut infliger la CNIL peut théoriquement atteindre 4 % du chiffre d’affaires mondial en cas de manquement grave.
(source : le monde)

 

Wallabag est un service gratuit qui permet de stocker et consulter plus tard, les pages sur lesquelles vous surfez. Contrairement à d’autres services, Wallabag est gratuite et fait partie du monde libre.

Cette application vous permet de lire et gérer vos articles et les synchronise automatiquement avec le serveur wallabag. Ainsi il sera synchronisé automatiquement sur votre téléphone, votre tablette, votre liseuse et votre ordinateur. Vous pouvez donc le lire partout, tout le temps !

Bénéficiez d'un essai gratuit

Adresse : 33 avenue de Saint-Cloud 78000 Versailles

Tél : 01.39.66.02.24

Mail : serviceclients@editionspraxis.fr

M.     Mme


* Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires